Argantrocherblogclient

Un site utilisant unblog.fr

9 janvier 2013

Vous aussi partagez votre expérience de l’huile d’Argan

Classé dans : Non classé — argantrocherblogclient @ 9 h 03 min

Envoyez nous votre témoignage !!

8 janvier 2013

Visite de l’éco-musée de la coopérative de femme, productrice de l’huile d’argan : Argan Tro’cher

Classé dans : Non classé — argantrocherblogclient @ 21 h 14 min

Nous avons visité l’éco-musée de la coopérative des femmes d’Essaouira, productrice de l’huile d’argan « Argan Tro’cher ». Cette coopérative fonctionne  selon les pratiques issues du commerce équitable La production d’huile d’argan représente une ressource économique très importante pour les coopératives actives dans l’arganeraie. « Argan Tro’ cher » a don décidé d’ouvrir cet éco_musée afin de sensibiliser les visiteurs à ce metier.

L’huile d’argan (ou d’argane) est tirée de l’arganier, arbre endémique du Maroc présent essentiellement au sud-ouest du pays entre Agadir, Essaouira et Taroudant. Elle est très utilisée dans la cuisine traditionnelle de cette région. Il existe deux types d’huile d’argan selon que les amandes (ou amandons) sont ou non torréfiées avant utilisation. L’huile alimentaire, plus sombre et au goût prononcé de noisette à cause de la torréfaction, s’utilise comme une huile habituelle pour préparer les aliments. Elle est très nutritive et constitue, avec des amandes pilées et du miel :  l’amlou, une pâte très nourrissante souvent consommée au petit déjeuner.

Il existe deux sortes de fabrication, comme nous l’ont expliqué les femmes de la coopérative que nous avons visitée : artisanale et de qualité, ou bien industrielle voire même de mauvaise qualité. Voilà l’explication : Les chèvres étant très friandes de l’enveloppe du fruit de l’arganier, les femmes sont dans l’obligation de protéger les arbres par des barrières inaccessibles pour les chèvres. Dans les plus grandes productions, on laisse justement les chèvres manger les fruits. Elles digèrent l’enveloppe du fruit mais rejettent la coque contenant l’amandon soit avant digestion mais parfois après digestion….. Dans tous les cas l’acidité de la salive ou des sucs gastriques altère et détériore bien entendu la qualité du fruit. Certains n’hésitent pas à laisser faire le travail aux chèvres pour récupérer directement les amandes (rejetées par la bouche directement ou bien dans les selles !!!! . Il suffira juste de les nettoyer et de les torréfiées ou non puis de les broyer. Dans cette coopérative, les femmes ramassent les fruits, enlèvent l’enveloppe, casse la coque et récupèrent l’amandon, fruit par fruit !!!!

Il faut 50 kgs de fruits pour obtenir 4 kgs d’amandons et 1 litre d’huile ! La fabrication d’1 litre prend 6 jours : tout est fait à la main. Certaines femmes cassent les coques à l’aide de gros cailloux, d’autres torréfient les amandons destinés à l’huile alimentaire, sur des « canouns » en pierre dont le combustible est l’enveloppe même du fruit gardée et séchée dans ce but. D’autres broient les amandons torréfiés ou non dans des moulins en pierre. La pâte huileuse s’écoule au fur et à mesure dans le récipient en terre cuite disposé sous le moulin.

Une des responsables (souriante et chaleureuse), qui nous a expliqué tout le processus, nous a précisé qu’il fallait faire très attention dans les souks et même en France, car certaines huiles n’étaient pas fabriquées de façon traditionnelle et étaient souvent coupées avec de l’huile d’olive. Ces femmes étaient fières de leur travail et l’on comprend pourquoi. Elles nous ont dit avec beaucoup d’humour : « Ici nous ne faisons pas travailler les chèvres, mais nous travaillons pour elles, car si nous mettons de côté les enveloppes des fruits comme combustible, nous les gardons  aussi pour les nourrir ! »

Après ce côté technique et sans parler de nos achats de qualité dans la boutique de cet éco-musée, je laisserai parler les photos elles-mêmes !  Regardez les sourires !

Visite de l’éco-musée de la coopérative de femme, productrice de l’huile d’argan : Argan Tro’cher argan

Gagner un week-end au pays de l’Arganier !

Classé dans : Non classé — argantrocherblogclient @ 19 h 12 min

 

Gagner un week-end au pays de l’Arganier ! pubbb2

Vous souhaitez pimenter votre quotidien en passant un week-end de rêve dans une région préservée ? Participez à ce grand jeu concours et envolez-vous pour Essaouira !

Pour participer ? Facile ! Envoyez nous le code d’activation présent sur toutes les bouteilles d’huile argan tro’cher à info@argantro’cher.fr et faite partie des 4 chanceux tirés au sort !

Au programme :

Vous rendrez visite à la coopérative Targanine où les membres vous feront découvrir ces paysages majestueux de plaines, plantées d’arbres et d’arbustes et participer à la confection artisanale d’huile d’argan.

Vous profiterez également d’une balade dans la médina et sur les remparts, qui font la particularité d’Essaouira. La beauté, la qualité de lumière, la singulière douceur du climat et le pittoresque de la ville vous envoutera.

BONNE CHANCE !!

fd


Les bienfaits de l’huile Argan Tro’cher

Classé dans : Non classé — argantrocherblogclient @ 17 h 38 min

L’huile d’argan d’Argan Tro’cher

Notre huile contribue à votre santé!!

Outre son goût subtil, l’huile d’argan d’Argan Tro’cher extra-vierge permet de lutter contre le « mauvais cholestérol » (LDL) et d’augmenter le « bon cholestérol » (HDL). Cette huile à la composition particulièrement équilibrée comporte des principes actifs comprenant plus ou moins 80% d’acides gras insaturés, près de 30% d’acides gras poly-insaturés, on lui reconnaît des vertus anti- inflammatoires qui jouent un rôle positif dans la lutte contre le rhumatisme.

Notre huile contribue à l’environnement!!

Son réseau de racines assure aussi l’équilibre de l’écosystème. Il permet de freiner la désertification, en ralentissant l’érosion pluviale et éolienne, par la stabilisation des sols et le maintien d’une strate herbacée. L’eau de pluie ayant de ce fait tendance à s’infiltrer dans le sol et à enrichir la nappe phréatique, plutôt que de se perdre en ruissellement. L’arganeraie permet enfin le maintien de la flore marocaine, avec un millier d’espèces caractéristiques de la biodiversité de la région.

Bonjour tout le monde !

Classé dans : Non classé — argantrocherblogclient @ 16 h 28 min

Bienvenue dans unblog.fr. Ceci est votre premier article. Modifiez-le ou supprimez-le, puis lancez-vous !

 

Chacun son biscuit |
Poeledujour |
Argandor |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Qinglong1024
| Harlow
| Cuisinemasterchef